GENEVEROULE – OUVERTURE DE SAISON | NOUVEAUTES ET PROJETS

Quotidiennement, du 25 avril au 25 octobre 2009, 120 vélos de Genèveroule seront librement mis à disposition dans 5 lieux de prêt en ville de Genève et à Carouge.

Grâce au soutien de la Ville et du canton de Genève ainsi que de la ville de Carouge et de nos divers partenaires, le public pourra emprunter gratuitement pour 4 heures les vélos à l’arcade Genèveroule à Montbrillant, ou dans l’un des sites de l’association situés à l’entrée des bains des Pâquis, sur la place du Rhône, sur la plaine de Plainpalais ou sur la place de l’Octroi à Carouge. L’utilisateur pourra ramener les vélos à l’endroit de son choix. Le site www.geneveroule.ch renseigne en temps réel sur les disponibilités dans chaque point de prêt. Ces différents lieux, ouverts tous les jours de 9h.00 à 19h.00 (8h.00 à 21h.00 à Montbrillant), sont alimentés à l’énergie solaire photovoltaïque. Carougeroule proposera pour la première fois en prêt gratuit 10 vélos à assistance électrique (VAE) offerts par la commune.

Pour des locations de plus longue durée, Genèveroule offre un choix d’environ 150 vélos de différents types à son arcade de Montbrillant. Dès le mois de mai, il sera possible de réserver et payer les locations via le site.

Dans le cadre de ses partenariats avec les entreprises, Genèveroule loue désormais des vélos à assistance électrique.

Environ 150 vélos et VAE sont actuellement loués à l’année auprès de diverses entreprises dont la Télévision Suisse romande (TSR), la Fondation des services d’aide et de soins à domicile (FSASD), l’Hospice Général, l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement, Rolex ou encore l’Association Partage. Ces entreprises mettent les vélos à disposition de leurs employé(e)s pour leurs déplacements professionnels ou privés. Le contrat de location inclut l’aide à la gestion et la maintenance des vélos sur site par www.geneveroule.ch.

En vue de l’appel d’offre que la ville de Genève devrait publier prochainement pour l’établissement de vélos en libre service (VLS), Genèveroule se prépare à soumettre un projet intégrant la gestion complète du système et de la flotte de vélos.

Avec un parc actuel bien établi d’environ 500 vélos et une expérience éprouvée de la location et gestion de vélos en milieu urbain, l’association Genèveroule est confiante de pouvoir assurer un service efficace et convivial pour la fourniture de vélos en libre service à Genève. Tout comme l’association Lausanneroule qui a obtenu les mandats de gestion du VLS à Yverdon, Morges et sur le campus de l’EPFL, Genèveroule souhaite concilier la mise en place d’un tel système avec ses programmes d’insertion socioprofessionnelle. Le projet de Genèveroule s’est déjà vu décerné une mention dans le cadre de la bourse cantonale du développement durable en 2008.

L’insertion socioprofessionnelle au service de la mobilité douce.

Genèveroule emploie actuellement près de 90 personnes en haute saison et 50 en hiver. Outre les requérants d’asile, les chômeurs et les bénéficiaires de l’assistance qui constituent la majorité de nos collaborateurs, onze personnes en emplois de solidarité travaillent au sein de l’association. Genèveroule accueille également plusieurs jeunes stagiaires et engagera, très prochainement, un(e) apprenti(e). Le travail chez Genèveroule permet à ces personnes de se former dans les domaines de la mécanique, du service à la clientèle, des télécommunications, de la gestion et des langues. La formation est assurée en partie par l’échange d’expériences et de connaissances au sein des équipes ainsi que par les contacts réguliers avec les utilisateurs.

Pour plus de renseignements, consultez www.geneveroule.ch ou contactez Nicolas Walder, directeur, tél. 022 740 14 48, courriel : nicolas.walder@geneveroule.ch

Si vous souhaitez suivre le travail de Genèveroule, rencontrer ses employé(e)s, parler avec son directeur, recevoir des photos de nos activités – nous sommes à votre disposition à l’adresse de contact indiquée ci-dessus.

20/80 | Pareto Principle | An Unconvenient Observation

Originally, the Pareto Principle referred to the observation that 80% of Italy’s wealth belonged to only 20% of the population. Further deviations are:

  • 20% of the input creates 80% of the result
  • 20% of the workers produce 80% of the result
  • 20% of the customers create 80% of the revenue
  • 20% of the bugs cause 80% of the crashes
  • 20% of the features cause 80% of the usage
  • And on and on…

But be careful when using this idea! First, there’s a common misconception that the numbers 20 and 80 must add to 100 — they don’t! Ha, to much things wont work if only 8/10 is done…

Anyway, it remains an interesting thought or (un)convenient observation, doesn’t it?

PS: Vilfredo Federico Damaso Pareto (IPA: [vil’fre:do pa’re:to]; July 15, 1848 – August 19, 1923), born Wilfried Fritz Pareto, was an Italian industrialist, sociologist, economist, and philosopher.

PPS: 10/90 gap refers to the statistical finding of the Global Forum for Health Research that only ten per cent of worldwide expenditure on health research and development is devoted to the problems that primarily affect the poorest 90 per cent of the world’s population. The Global Forum for Health Research is located in Geneva.

Skitourenbeschrieb | Tiefenstock | 3515 m

Von der Albert-Heim-Hütte zum Tiefengletscher und über diesen in Richtung NW, im Talabschluss Richtung W, under den Nördl. Tiefensattel hinauf (auf 60 m 35º bis 38º). Skidepot unterhalb der Felsen. Durch eine steile Kehle auf den Sattel (3334 m). Bergschrund beachten. Vom Sattel unschwierig zu Fuss auf den Gipfel.

[Wallagh-Films] | Leben mit Körperlicher und Geistiger Behinderung

“Sind wir nicht alle ein wenig behindert?”

Hier geht es zum Kurzfilm: [Wallagh-Films]

Daniel Farrèr schreibt selbst über seinen 20 minütigen Dokumentar Film in Mundart:

Es liegt etwas in der Luft im Heilpädagogischen Zentrum Sunnebüel. Der Circolino Pipistrello macht für eine Woche halt in Schüpfheim, um mit den Bewohnerinnen und Bewohner des Zentrums ein Zirkusprogramm nach deren Wünschen auf die Beine zu stellen. Wallagh Films konnte eine Bewohnerin und einen Bewohner durch diese aufregenden Tage begleiten.

BlackBerry im Nacken

Neulich, da war ich an einem Geburtstagsfest. Und da war sie. Sie ist Physio. Als sie ihren Kunden im Wartezimmer holte, war der da gebeugt über seinem BlackBerry. “Immer wenn ich am BlackBerry bin, habe ich Schmerzen im Nacken.”, offenbarte dieser sein Wehleid. Nach der Session: “Wann können Sie wieder kommen? – Nein. Nicht so… Halten Sie doch Ihren BlackBerry auf die Augenhöhe. Das ist doch die Lösung des Problems.” Nein, das ist wirklich wahr.